Les artisans serruriers dépanneurs de Paris 5

Le métier de serrurier à Paris 5

Un serrurier est un artisan qui a suivi, le plus souvent, une formation de métalliste. Ses missions sont variées : de l’installation de serrures, au dépannage, en passant par la mise en place de structures métalliques (portails extérieurs, blindage, etc.). Autrefois métier purement mécanique, la serrurerie moderne est devenue aussi une discipline technologique, avec le développement des serrures électroniques, des transpondeurs ou encore, des appareils de reconnaissance biométrique.

Les deux axes de développement actuel du métier consistent à proposer de plus en plus de mesures pour sécuriser les biens personnels (alarmes, surveillance, blindage, coffre-fort, etc.), mais aussi à mettre en œuvre des systèmes domotiques de contrôles automatiques à distance des ouvertures. Les serruriers ont su, au fil du temps, s’adapter aux nouvelles demandes des particuliers et des professionnels et faire évoluer leur métier pour se rendre tout simplement indispensables. Ces artisans ont su compléter leur arsenal de talents avec des notions de menuiserie, de métallerie ou d’art, développant ainsi une véritable complémentarité avec d’autres métiers du bâtiment ou de la restauration, et faisant de leur profession un maillon indispensable dans beaucoup de domaines différents.

Comment choisir un artisan serrurier dépanneur Paris 5 ?

Suivant la raison pour laquelle vous sollicitez l’intervention d’un serrurier, la manière de le choisir peut être différente. Bien entendu, sa spécialisation : art, menuiserie ou métallerie, pourra être l’un des premiers critères, mais la nature des travaux à effectuer jouera également un rôle dans la sélection sur Paris5 :

  • travaux de construction,
  • travaux de rénovation,
  • installation d’alarme,
  • blindages et coffre-fort,
  • installation de système domotique,
  • urgences et dépannages.

Dans tous les cas, il convient de faire appel au bon professionnel pour éviter les désagréments, car, comme dans beaucoup de métiers de l’artisanat, on peut être déçu par les délais d’intervention, la qualité du résultat ou le suivi des travaux.
Les trois consignes à respecter avant de choisir son serrurier sont :

  • d’anticiper, en se renseignant en amont sur la qualité des professionnels. Bouche-à-oreille, annuaires de la Fédération française du bâtiment ou de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, charte de qualité professionnelle ou conseil de son assureur, vous pourrez vous constituer un carnet d’adresse réutilisable en fonction de vos besoins. Méfiez-vous des publicités trop alléchantes et renseignez-vous toujours sur les prix avant la moindre intervention. Même en cas de dépannage d’urgence, exigez un devis détaillé (taux horaires de main-d’œuvre, modalités de décompte du temps estimé, prix des différentes prestations forfaitaires proposées, frais de déplacement, coût d’établissement du devis, etc.) que de toute manière, tout bon serrurier vous proposera d’office afin d’éviter les litiges au moment du paiement.
  • de rester attentif pendant les travaux. Même sans connaissance spécifique, gardez un œil sur l’avancement des travaux, posez des questions et faites-vous expliquer, si besoin, les interventions que vous ne comprenez pas.
  • de signaler rapidement tout problème d’exécution. La loi protège les individus en cas de désaccord suite à la réalisation de travaux avec un artisan. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des aides juridiques en cas de litige avec votre serrurier.

En bref, pour bien choisir son serrurier, optez pour un professionnel patient, à l’écoute de vos besoins, et avec lequel vous aurez un bon ressenti.

Le métier de serrurier vous tente ?

Vous souhaitez vous former à un métier toujours d’actualité, en permanente mutation et dont les débouchés sont assurés, alors voici le cursus à suivre pour devenir un artisan serrurier dépanneur. Précision, minutie, conseil et adaptabilité sont les grandes qualités recherchées dans la profession. Avec des systèmes de plus en plus sophistiqués, le serrurier, à l’image des garagistes modernes, devra savoir se former en continue tout au long de sa carrière.
Il existe de nombreuses formations au métiers de serrurier en fonction du niveau d’excellence et de spécialisation que l’on souhaite atteindre. Formation continue, spécialisation, reconversion professionnelle, formation à distance, il existe à peu près tous les cursus pour travailler dans ce domaine. Néanmoins, le métier de serrurier est une profession réglementée à laquelle il faut être formée très spécifiquement. On trouve des cursus de :

  • Métallier-serrurier, accessible via un BEP ou un CAP en menuiserie et métallerie.
  • Serrurier d’art, accessible via un CAP, un BEP, un Brevet Professionnel ou encore un Brevet des Métiers d’Arts en façonnage du bronze, ferronnerie d’art et serrurerie métallerie.
  • Tôlier-serrurier, accessible via un CAP, BEP ou encore bac pro ou technologique en serrurerie métallerie ou en chaudronnerie.
  • Ferreur serrurier, accessible via un diplôme en métallerie, soudage, charpente métallique ou chaudronnerie de niveau BEP, CAP ou bac.

Les formations se dispensent dans des facultés publiques ainsi que dans des centres privés et agréés. Leur prix varient naturellement selon le cursus choisi, il est donc difficile de donner une fourchette de tarifs.
En résumé, pour devenir serrurier dépanneur, le titre de serrurier-dépanneur de niveau IV/bac est le plus approprié. Pour s’installer à son compte et développer sa propre entreprise, un CAP de serrurerie métallerie est également possible et une expérience d’au moins 3 ans dans la serrurerie est recommandé. Cela permet de découvrir concrètement les spécificités du métier et d’appréhender les rouages de la gestion d’entreprise avant de se lancer.
Quelle que soit la formation choisie, le serrurier pourra ensuite opter pour un travail de salarié, d’entrepreneur individuel ou d’entrepreneur associé à un groupement d’artisans afin de mutualiser ses compétences et de bénéficier d’un réseau puissant et réconfortant pour le consommateur. Les salaires de serrurier varient fortement en fonction de la formation, du statut du professionnel et des spécificités choisies. On estime que les rémunérations varient entre le SMIC, pour un employé peu qualifié, jusqu’à 2800 € net mensuel pour un artisan à son compte.

 Vers le haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *